Mon panier
Vide
Etape 1 - Réservation
  • Choisissez une date

imprimer imprimer
FRANITO

Le 16/05/2019 à 21:00
A savoir

La compagnie «Les vagabonds» a choisi de monter la pièce la plus célèbre de Beckett et c’est un régal absolu ! Qui est Godot ? Dieu ? Le messager de l’espoir ? L’envoyé du destin ? On ne le saura jamais. Beckett n’a jamais voulu se prononcer sur cette question qu’il jugeait accessoire.

Au Théâtre du Pavé, Francis Azéma est Estragon, le candide et Denis Rey, Vladimir : le philosophe. Les deux clochards égarés dans un non lieu, qui ont perdu la notion du temps, se livrent à des distractions

insignifiantes pour « passer le temps ». Celui qui s’écoule dans l’attente de Godot qui ne vient pas. « On se pend » ? Questionnent l’un puis l’autre. « Rien ne se passe, personne ne vient. Personne ne s’en va. C’est terrible » dit Estragon. Attifés comme Charlot et se déplaçant comme lui, les deux comédiens composent un duo parfait. Chacun « est » son personnage avec ses humeurs, ses mimiques, sa vulnérabilité, son impuissance ou sa feinte assurance. La tirade de Lucky (Juan Alvarez) totalement logorrhéique et incohérente est désopilante. Quant au sens de la pièce… Une transposition du sort des prisonniers dans les camps de concentration, ou tout simplement une allégorie de la condition humaine ?…

Choix de la séance